Etude de cas n°1: Un travail d'équipe

Un promoteur immobilier a acquis un terrain à proximité d’une grande ville. Il missionne un architecte pour l’étude de faisabilité, puis pour l’ensemble de la conception (PC, APS, APD, PRO, dET, ...) et le suivi de chantier.

  • 15 jours avant la date de dépôt du permis, le promoteur demande à un leader du marché de réaliser un calcul du BBIO.

Pour le bureau d’étude, le projet est sans valeur ajoutée apparente et représente une part infime de son volume. Il dépêche un stagiaire pour dégrossir le travail, un ingénieur contrôle et le rapport final confirme le respect de la RT2012 (BBIO < BBIOmax , Cep < Cep max, ...).

Le calcul précis des parois vitrées n’a pas été réalisé (Uw, facteurs solaires, taux de transmission lumineuse)
Les ponts thermiques n’ont pas été optimisés
Les valeurs des ponts thermiques particuliers saisis sont hautement défavorables
Les données transmises par les industriels (certifiées par le CSTB) n’ont pas été saisies.
Pour couronner le tout, le thermicien prend une marge de sécurité sur la valeur de la perméabilité à l’air.
Pour équilibrer, le thermicien conçois un projet surisolé, et donc avec un surcoût évident.
Le projet est abandonné.

  • Par acquis de conscience, l’équipe de maîtrise d’œuvre réussi à convaincre le promoteur de financer une seconde étude thermique optimisée à BH-THERMIQUE.

Grâce à un travail d’équipe entre la maîtrise d’œuvre, BH-THERMIQUE et un fournisseur de béton cellulaire le projet devient rentable pour le promoteur.

  • Le promoteur décide donc de poursuivre le projet, au grand bonheur de l’architecte, de la maîtrise d’œuvre et des entreprises.

Contactez-nous
03 66 72 61 64
01 40 21 24 46